Extrait de la pièce Mariage et châtiment de David Pharao

Russo et Gamelon, un mariage qui dépote

En mai dernier, j’assistais à la présentation de Mariage et châtiment, nouvelle création de David Pharao (L’Invité, 2003) et toute première comédie programmée au théâtre Hébertot depuis que Francis Lombrail en a repris les rênes en 2013. Le peu qui nous fut divulgué ce soir-là était des plus alléchants. Il ne restait qu’à patienter jusqu’à la rentrée pour découvrir les saveurs réelles de la pièce. Chose faite en octobre et qui me permet aujourd’hui de démentir toute tromperie sur la marchandise : Mariage et châtiment vaut franchement le détour. Entre une écriture au cordeau, une mise en scène impeccable et un duo de comédiens qui envoie, l’oeuvre s’assure une place de choix dans la liste très prisée des meilleures comédies de la saison.

 

 

Fin stratège, David Pharao nous bluffe par la précision de sa mécanique dramatique. Un seul mensonge et la vie entière d’un homme s’écroule ! Dans un mouvement de lâcheté, Edouard (Daniel Russo) sort un bobard monumental à son ami de toujours (Laurent Gamelon) sur le point de se marier. En une fraction de seconde, la machine se met en branle et les rouages commencent leur inexorable rotation. Aucun retour possible. Au bout, la tragédie, mais en chemin, déjà, des dommages collatéraux en rafales. Jean-Luc Moreau a su trouver le rythme de jeu idéal pour mettre en relief toutes les couleurs du texte. De l’énergie, sans hystérie, de la cadence, sans monotonie, de la fantaisie, mais justement dosée. La mise en scène sert merveilleusement la montée en puissance de la pièce, locomotive lancée à pleine vitesse et vouée à se fracasser au terminus. Daniel Russo et Laurent Gamelon se relaient sans relâche au charbon pour alimenter le feu. Le couple fonctionne du tonnerre et le plaisir du jeu est palpable. Embarquées à leurs côtés, trois drôles de dames – Delphine Rich, Fannie Outeiro et Zoé Nonn – ne manquent pas d’ajouter leur grain de sel ; le cataclysme à venir n’en sera que plus retentissant. Avec un humour intelligent dénué de tout snobisme et une narration brillante, Mariage et châtiment tient grandement ses promesses et entraîne son public dans une véritable symphonie du mensonge où tous les coups sont permis et la perfidie paie. Une réussite !

 

Mariage et châtiment, de David Pharao, mise en scène de Jean-Luc Moreau, avec Daniel Russo, Laurent Gamelon, Delphine Rich, Fannie Outeiro et Zoé Nonn. Actuellement au théâtre Hébertot, Paris 17e.

Rendez-vous sur Hellocoton !