Koh Lanta - Benoît Feroumont

Le Merveilleux Spectacle de la téléréalité : Koh-Lanta dans le canapé

Si je devais rencontrer Benoît Feroumont, je lui dirais probablement d’un ton désabusé : « Benoît (oui, je me permettrais de l’appeler par son prénom), vous êtes pénible ! Chaque fois qu’une de vos BD sort, une petite voix à l’intérieur me force à l’acquérir. Les 6 tomes du Royaume, achetés ! Les 2 volumes de Wondertown, achetés ! Gisèle et Béatrice, achetée ! C’est chiant que vous soyez dans le top 3 de mes auteurs préférés de bande-dessinée ! »

Mon porte-monnaie avait d’autant plus envie de me pourrir lorsque est paru Le Merveilleux Spectacle de la téléréalité (éditions Dupuis) en 2015. Cette fois-ci, Benoît Feroumont ne nous raconte pas d’histoire, il nous parle d’une émission de télé réalité. Et pas n’importe laquelle ? Koh-Lanta ! Koh-Lanta, quoi ! Je suis honteusement fan de ce jeu d’aventure. Depuis la 1ère saison, je crois les avoir toutes suivies assidûment. On en est peut-être à la quinzième édition, je ne sais plus exactement. Cette année encore, comme une mauvaise grippe, Koh-Lanta est revenu. Alors je me suis replongé dans cette délicieuse bande-dessinée bien plus drôle finalement que la version télé.

Koh-Lanta par Benoît FeroumontÀ la base, Benoît Feroumont avait créé une rubrique « J’ai regardé Koh-Lanta » sur son blog. Il crayonnait malicieusement les aventures des héros en maillots de bain. C’était une sorte de résumé rigolo dont je me délectais chaque semaine. C’était en 2012-2013. L’engouement fut tel qu’un album tiré de ce blog vit le jour… Et je m’étais rué dessus. Habituellement, je n’aime pas trop les albums BD tirés de blog car de mon point de vue, une narration blog se prête mal à une narration album. Ça fonctionne différemment. Là, je me suis pourtant roulé par terre de rire. Il n’y a pas d’histoire à proprement parler, simplement des saynètes s’enchaînant astucieusement les unes aux autres. On s’en fiche de savoir qui gagnera Koh-Lanta. Philippe-Rambo ? Maxime-le-belge-machiavélique ? Téhé-le-bon-sauvage ? Peu importe. On aime reconnaître chacun des candidats sous le trait talentueux du dessinateur. Connaissant tous les protagonistes, je me les suis remémoré en relisant Le Merveilleux Spectacle de la téléréalité.

Là où l’auteur est très fort, c’est qu’il ne se moque pas des candidats, ni de l’émission, ni de Denis Brogniard en haut de son hélico ; il rit de la mécanique du jeu, des comportements exacerbés, des coulisses, de la mise en scène, etc. Si le trait est généralement à l’état de crayonné, parfois celui-ci devient extrêmement précis. On reconnaît toujours les personnages. Le noir est blanc laisse également place occasionnellement à la couleur de sorte qu’on ne s’ennuie jamais. Tout s’enchaîne simplement, délicatement, inconsciemment.

Les 186 pages s’avalent comme un paquet de Dragibus Click To Tweet

Mais Benoît Feroumont de manie pas seulement le crayon avec dextérité, il excelle dans les dialogues. Exemple : « J’suis super fatiguée ! J’ai autant d’énergie qu’une table de jardin en hiver ! » Et tout ça agrémenté d’attitudes à mourir de rire. Il y a des apartés dans tous les coins, des bulles qui fusent dans tous les sens. Les 186 pages s’avalent comme un paquet de Dragibus. Et ce n’est pas tout, notre ami Benoît se paye le luxe d’extrapoler. Il met en image des situations inédites que tout spectateur s’est forcément imaginées, situations que je ne dévoilerai pas pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte. Enfin, même si Le Merveilleux Spectacle de la téléréalité est centré sur Koh-Lanta, parfois, il y a de petites allusions délectables à d’autre « show Big Brother », mais aussi à la culture geek et à la vie de dessinateur de son auteur.

 

Koh Lanta par Benoît Feroumont

 

Alors si vous suivez et avez suivi Koh-Lanta, si vous êtes un peu geek sur les bords, si vous avez envie de vous taper des barres de rires, lisez Le Merveilleux Spectacle de la téléréalité ! Vous ne le regretterez pas, croyez-moi. De mon côté je vais attendre avec impatience la sortie du prochain Spirou dessiné par l’ami Feroumont. Ce sera début juin et assurément super bien.

 

[Vignettes tirées du Merveilleux Spectacle de la téléréalité, Benoît Feroumont, éditions Dupuis, 2015]

Rendez-vous sur Hellocoton !