De Niro, Hathaway, Meyers, le trio gagnant du Nouveau Stagiaire

Nancy Meyers, une réalisatrice de films à gonzesses ? Pas faut. Les ingrédients de ses longs métrages ne trompent pas : de l’amour, de la psychologie, un humour élégant. L’exact opposé des films de mecs : de l’aventure, de la cogne et des blagues bien grasses… Vu sous cet angle, je n’ai aucun mal à assumer mes préférences.

Dans Le Nouveau Stagiaire, si les femmes sont à l’honneur, les lauriers reviennent aux hommes qui les respectent et ne craignent pas leur réussite. Robert De Niro endosse le costume du parfait gentleman avec le personnage de Ben, veuf, retraité et très bien élevé. Après s’être essayé au yoga, à la cuisine et au jardinage, il décide de retourner en entreprise via un programme de stage pour seniors. Assistant de Jules Ostin (Anne Hathaway), talentueuse fondatrice d’un site de prêt-à-porter qui cartonne, il découvre que le monde du travail a bien changé : open space, tenues décontractées, masseuse à disposition… L’immersion d’un dinosaure dans une start-up, une brillante idée qui ouvre les portes à mille situations cocasses et permet une observation passionnante de l’incroyable évolution de la vie en entreprise, mais aussi de la place désormais prépondérante des femmes. Véritable ode à leur créativité, à leur investissement et leur courage, Le Nouveau Stagiaire s’intéresse aussi aux conflits intérieurs des hommes qui doivent s’adapter à cet ordre nouveau. Étonnamment, c’est Ben qui s’en sort le mieux. Patient, compréhensif et serviable, il a l’avantage de l’âge : la sérénité !

 

Le Nouveau Stagiaire

De gauche à droite : Adam DeVine, Zack Pearlman, Jason Orley, Robert De Niro

Il faut dire que les faire-valoir ne manquent pas. Environné de jeunes geeks – ici ados attardés sans style ni conversation -, Ben fait péter les compteurs du savoir-vivre et redore le blason de toute une génération passée à la trappe avec l’explosion d’Internet : le génie acnéique de Mark Zuckerberg contre la classe universelle de Sean Connery. Les scènes édifiantes – et hilarantes – foisonnent.

Habile et perspicace, le scénario du Nouveau Stagiaire remet clairement les pendules à l’heure sur l’importance de l’expérience et la valeur des anciens tout en défendant ardemment le droit aux femmes de se consacrer plus que de raison à leur carrière. Un combo qui fonctionne bien, la misogynie n’étant pas si éloignée de la gérontophobie. Une nana et un vieux briscard pour les gouverner tous ? Pas si bête !

 

(Photos : © 2015 Warner Bros. Entertainment Inc. and Ratpac-Dune Entertainment LLC)

Rendez-vous sur Hellocoton !